L’IMPORTANCE DE BÂTIR UN AUTEL

La vie chrétienne c’est de régner sinon c’est la mort qui règnera. Nous avons été établis comme le sel de la terre et la lumière du monde. Il est bon de savoir que lorsque nous vivons, ne nous focalisons pas sur la réalité mais se focaliser sur la vérité. Dans la vie d’un enfant de Dieu, le règne est évident. Psaumes 8 :4-6.

Qu’est ce qui rend le règne effectif dans la vie d’un homme ?

Celui qui est né de Dieu ne pèche point, n’échoue point car la semence de Dieu est en lui. Cette semence est complète. Le règne passe par l’autel. Ce règne renvoie à la royauté, à la domination. Un roi ne règne pas lorsque l’autel ne parle pas. L’homme est celui qui active l’autel. Il n’y a pas de règne sans activation de l’autel.
Genèse 26: 1-32 (La description de la vie d’Isaac après la mort d’Abraham à Guérar). Isaac ici est le type de Jésus dans l’obéissance. Genèse 22.

*Différence entre prospérer et régner

La différence entre prospérer et régner est que tu peux être riche et ne pas régner. Dieu avait béni Isaac. Il était riche selon ce passage. Cette richesse renvoie ici aux puits. Les richesses ne permettent pas de régner. Isaac a été chassé un peu partout avec pour conséquence la fermeture des puits qu’il avait creusés. Le quatrième a été bâti à beer-schéba et Dieu le conduisait (Genèse 26 : 23 ,24 ,25). Lorsque Dieu avait premièrement parlé à Isaac, celui-ci avait omis de bâtir un autel à l’Éternel. Il était certes riche mais il n’était pas béni et ne régnait pas.

L’effectivité du règne passe par l’autel

L’autel est le lieu de rencontre avec Dieu. C’est la porte d’échange entre le monde spirituel et le monde physique. Nous ne pouvons pas accéder au monde spirituel sans passer par l’autel. Dieu ne parle pas en dehors de l’autel. Ex : Jacob qui avait mis l’offrande pour activer l’autel. Nous venons à l’autel pour activer les desseins de Dieu pour nous. Ce qui active l’autel c’est l’offrande. Pour que la bénédiction d’Abraham soit active dans la vie d’Isaac, il fallait le sacrifice. L’autel peut s’éteindre mais ne meurt pas. Il n’y a pas de possibilité d’avoir la bénédiction dans le monde spirituel sans l’autel. Nous déposons nos vies à l’autel pour activer la bénédiction de Dieu dans nos vies. Sa puissance dépend de la qualité du sacrifice que nous y faisons. C’est le lieu de la pérennisation de la bénédiction.
Lorsque nous bâtissons un autel sur la terre, c’est pour avoir accès à la bénédiction de l’autel céleste. Abraham avait mis sur l’autel le plus grand sacrifice à savoir son fils. C’est en ce moment que la bénédiction à savoir, qu’il sera le père d’une multitude est activée. Sa postérité arrive jusqu’à Jésus. Matthieu 16 :18, et qui est l’église de Christ. Aucun sacrifice ne pouvait dépasser celui d’Abraham. Cet autel s’appelle le Mont Sion. La puissance est acquise à l’autel. Il faut bâtir l’autel. Jésus a bâti l’autel : l’autel de la croix où lui-même était l’holocauste.
C’était l’accomplissement de tout. La Bible dit que Dieu a agrée le sacrifice de Jésus. Cet autel bâti par Jésus nous donne d’être des sacrificateurs.
On peut avoir des richesses et manquer de domination. L’autel de Jésus est le plus puissant du monde parce que c’est un autel sur lequel le sang qui a été versé est pur et parfait. C’est l’autel de la victoire, de la puissance extrême. Cet autel parle plus que tout autre autel. L’autel c’est l’échange de vies. C’est la connexion entre la vie de Christ et notre vie. Notre vie est cachée avec Christ dans son autel et rien ne peut nous nuire et nous faire peur. La première victime à déposer sur cet autel c’est notre vie. Galates 2 :20. C’est ce que Dieu veut. C’est que nous déposions notre vie afin de bénéficier de la vie de Christ.

NB : La dîme n’est pas un sacrifice. C’est comme un impôt qu’on paye. C’est l’offrande qu’on donne volontairement qui est un sacrifice.

En tant que sacrificateur, il faut faire un sacrifice sur l’autel qui provoquera le cœur de Dieu. Le défi est ce qui nous fait faire des sacrifices. Donner le superflu de son temps n’est pas un sacrifice. Donner son temps à Dieu signifie se disposer pour Dieu. 1Corinthiens 6 :19-20. L’évidence c’est quand on donne, c’est quand on sert sacrificiellement. C’est quand on donne ce qui nous coûte. Romains 12 :1. Notre culte c’est l’offrande de notre corps, de notre vie sur l’autel. Des vies déposées sur l’autel, lorsqu’elles élèvent la voix, le ciel tremble. La finalité c’est de manifester la gloire de Dieu. Alors le plus grand sacrifice qui attire la bénédiction c’est offrir sa vie. 2Pierre 2 :5 ; c’est une vie transformée à la gloire de Dieu. C’est d’offrir sur l’autel des victimes spirituelles. C’est aller sur l’autel et tirer la vie de Dieu qui donne le règne. Lorsque nous sommes sur l’autel, Dieu devient notre priorité.
L’effectivité du règne passe par l’autel.

 

Pasteur Guy GOUJOU